Si votre médecin vous a fait passer des examens complémentaires (examens sanguins, radio, scanner, irm, échographie), pensez à les apporter lors de la première consultation.

Vouloir une grossesse ...

C'est souvent lorsqu'ils ont épuisé les ressources de la médecine "classique" que les couples se tournent vers l'ostéopathie. Pourtant, ils auraient avantage à s'engager le plus tôt possible dans un traitement ostéopathique, en prévention d'une conception future, ou en complément des méthodes classiques s'il y a problème. (voir aussi Gynécologie)

En effet, les causes d'infertilité sont parfois mécaniques, liées à un déséquilibre du bassin (toute mauvaise position du bassin tend les ligaments, ce qui comprime les vaisseaux nourrissant les principaux organes liés à la reproduction). Un ovaire immobile est un ovaire qui ne peut remplir ses fonctions, il est inefficace. De même pour les autres organes génitaux. Le traitement ostéopathique consiste à redonner une mobilité au bassin et aux organes de la reproduction et favoriser une bonne vascularisation, afin que l'ovulation soit de bonne qualité et que la nidation puisse se faire.

Le crâne, "tour de contrôle" du système hormonal : si le bassin est traité en priorité, l'ostéopathe agit aussi au niveau du crâne. Sa mobilité est importante, car il accueille en son centre l'hypophyse, glande qui gère la régulation neuro-hormonale du corps. Si son fonctionnement est perturbé, cela peut avoir des conséquences sur la fécondité. L'ostéopathe agit sur cette glande par des techniques crâniennes très douces.

Le traitement intègre aussi les autres parties du corps, au cas par cas, car toute perturbation de mobilité peut avoir un impact sur le bon fonctionnement des organes génitaux. Une dysfonction de certaines vertèbres, par exemple, peut être à l'origine d'une réaction réflexe de la zone gynécologique sur le plan de son tonus musculaire et de sa vascularisation.

Lors de la grossesse ...

il est fréquent qu'apparaissent des troubles fonctionnels :

  • mécaniques : douleurs coccygiennes, vertébrales ou sciatiques,
  • digestifs : nausées, vomissements, remontées acides, digestion difficile,
  • uro-gynécologiques :infections urinaires, mycoses, sensation de pesanteur pelvienne,
  • obstétricaux : présentation difficile (siège, transverse), contractions ou spasmes utérins.

D'autre part, le suivi ostéopathique apporte à la future maman et à son bébé un bien-être certain pour une grossesse harmonieuse :

  • gestion du stress,
  • amélioration des fonctions respiratoires,
  • relation mère-enfant,
  • amélioration des troubles circulatoires.

Enfin, l'ostéopathie est une bonne préparation à la naissance : toute séquelle traumatique du bassin est susceptible de perturber le bon déroulement de l'accouchement (chute ancienne sur le coccyx, fracture du bassin, accident de voiture, cicatrices...)

L'ostéopathie, technique tissulaire manuelle douce, est sans danger pour la maman et le bébé. Elle ne dispense en aucun cas d'un suivi obstétrical conventionnel.

Le travail de l'ostéopathe s'intègre alors à part entière dans le suivi de la grossesse par l'équipe médicale (sage-femme, gynécologue, obstétricien).